En résonnance avec son environnement

MAITRISE D’OUVRAGE : SYTRAL

MAITRISE D’OEUVRE  : Groupement SEMALY, AABD, FERRAND-SIGAL, TPS PEYRARD, BET TCE & Economiste

MISSION : BASE

CONCOURS : Lauréat, 1997

LIVRAISON : 2000

SURFACES : 19 200m² SHOB

COUT TRAVAUX : 26,22 M€ TTC

PROGRAMME : Réalisation du centre de maintenance pour les deux premières lignes du tramway de l’agglomération lyonnaise. P.C.C. pour l’ensemble des deux lignes, bureaux d’exploitation, prise de service des conducteurs, ateliers de maintenance, stockage, station-service, remisage couvert, poste de garde et sous station. Parc relais associé de 400 places. Le projet s’inscrit dans le parc technologique de “Porte des Alpes” en limite du nouveau Boulevard Urbain Est et du Mail Central.

PARTI ARCHITECTURAL : Situé sur une parcelle triangulaire d’environ 5ha, le projet se développe dans l’ensemble dénommé « Porte des Alpes », entre le Parc de Parilly, l’A43, la Rocade Est. Le site est structuré par deux axes forts : le Boulevard Urbain Est, et le Mail Central ; voie urbaine créée pour la circulation du tramway et axe majeur de composition du parc technologique à l’Est du site. Le projet architectural trouve ses fondements dans la volonté de l’inscrire pleinement dans le projet global du tramway et l’aménagement urbain de ce vaste quartier.

Le site est organisé avec un seul accès depuis le mail central. Ce point d’articulation marqué par le bâtiment poste de garde, donne accès au parc relais à l’ouest et au parking personnel à l’Est. Depuis cette entrée, la façade Sud donne la lecture de l’organisation du programme avec d’Ouest en Est : une épaisseur abritant sur deux niveaux la partie accueil et bureaux, marquée par la volumétrie singulière du PCC ; l’atelier double hauteur avec les accès véhicules ; le volume ouvert du remisage.

Pour répondre aux objectifs fonctionnels, l’ensemble des locaux de maintenance, d’exploitation et de remisage sont regroupés et s’organisent avec une compacité optimale dans une volumétrie simple et homogène. Une seule et même toiture unifie les différents éléments de programme qu’il s’agisse des emprises à l’air libre ou des locaux fermés et chauffés. Cet effet de grande nappe sobre est à l’échelle de l’aménagement urbain et paysager amorcé sur ce secteur Porte des Alpes, avec le BUE, l’allée des lacs et le mail central qui structureront à terme ce nouveau quartier.

La couverture en membrane PVC, sur support bac acier + isolant, est ponctuée par les écrans filtrants en toile tendue sur structure métallique au-dessus des éclairages zénithaux. Le traitement des rives effilées avec un habillage en Alucobond contribue à renforcer l’effet de décollement, le caractère aérien de la toiture.

Conformément aux principes d’urbanisme le bâtiment est implanté en alignement sur le Boulevard Urbain Est et le Boulevard A. Boulloche. Le dessin de la façade Est est ordonnancé avec un rythme horizontal calé sur une hauteur de rez-de-chaussée en cohérence avec les futures constructions d’alignement sur l’allée des parcs et le Boulevard Urbain.

Ces façades sont traitées en éléments de béton poli avec intégration de plaques de verre sérigraphié. Côté boulevard, face aux vues lointaines depuis les lacs, elle est perçue comme un voile filtrant et brillant qui renvoie la lumière et l’image des alignements plantés du boulevard. A proximité, elle offre une vue filtrée sur les rames de tramway disposées dans le remisage. Le volume singulier de la partie bureau est habillé en panneau bois bakelisé et se prolonge par la façade menuisée du poste de contrôle dans l’angle Est. La façade d’entrée des ateliers (Sud-Ouest) est entièrement vitrée sous le large débord de la toiture.