Structuration paysagère superposée au tracé fonctionnel

MAITRISE D’OUVRAGE : Compagnie des Transports Strasbourgeois

MAITRISE D’OEUVRE : FERRAND-SIGAL Architectes mandataire, SERUE, Ingénierie Structure et Economiste, TECHNIP TPS, BET Fluides, GPCI, OPC

MISSION : BASE + SYNTH + OPC + MC

CONCOURS : Lauréat, 2003

LIVRAISON : 2006

SURFACE : 23 800m² SHOB, dont 1 610m² de locaux tertiaire. Site 9 ha.

COUT TRAVAUX : 22 M€ HT

PROGRAMME : Construction du 3ème dépôt mixte tramways et autobus de l’agglomération strasbourgeoise. Ateliers et remisage couvert pour les 125 bus et 35 tramways, stations-service et deux bâtiments autonomes comprenant tous les locaux d’exploitation, administration du centre, locaux sociaux, cuisine, restaurant, salle de sport et de détente, VSD du personnels.

Le projet est situé au sud-est de la ville de Strasbourg dans un secteur en pleine évolution urbaine. Il s’insère dans un schéma d’urbanisme global ambitieux avec une volonté d’aménagement très paysager du site concerné.

Ce projet fait l’objet d’une démarche Haute Qualité Environnementale.

L’énergie solaire, 30m² de panneaux solaires thermiques et 530m² de capteurs photovoltaïques. Le gaz naturel pour l’alimentation des bus soit 70 bornes d’alimentation. Des vélos à disposition sur le site pour le déplacement du personnel.

PARTI ARCHITECTURAL : Le dépôt mixte tramway/bus se situe à Neuhof en limite Nord de la liaison routière Cannoniers – Orbey. Il s’inscrit dans un projet global d’aménagement du quartier dans le cadre du Grand Projet de Ville, notamment au niveau des voiries. Dans ce territoire en devenir, le projet a été conçu selon des objectifs de paysagisme ; chercher les ressources pour que l’architecture, mais aussi la technique deviennent véritablement des composantes d’un paysage voulu et dessiné. Notre projet s’applique à superposer au simple tracé fonctionnel un dessin qui serve l’objectif d’une structuration paysagère de l’ensemble du site.

Autour d’un schéma fonctionnel conduisant à une occupation complète de la parcelle par le tracé des voies, la démarche architecturale se veut d’éviter l’effet de petits bâtiments perdus dans un grand terrain vide et doit créer l’évènement. Le bâtiment par sa richesse volumétrique et les effets de matières qui compose ses façades s’inscrit dans le contexte comme un élément urbain de qualité. Le dessin de la toiture comme le contour de l’enveloppe permet de minimiser l’impact du gros volume. Les rives de toiture fabriquent une ligne de ciel en mouvement, les nervures des sheds participent à l’unité et l’image dynamique recherchée. Ainsi la perception du bâtiment se trouve adaptée à des niveaux de lectures différentes : l’échelle de proximité et la vision lointaine.

Le site est organisé autour d’un seul accès véhicule et un accès tramway situé dans l’angle nord-ouest de la parcelle.  A partir de ce point, les différentes entités fonctionnelles sont disposées suivant trois zones principales : à l’est le long de la voie urbaine, les bâtiments sociaux et lieux d’accueil ; les zones de remisage bus et tramway occupent le centre de la parcelle ; le bâtiment Atelier est divisé en trois zones (les parties communes, l’atelier bus, l’atelier Tramway).