Une architecture adaptée au climat local

MAITRISE D’OUVRAGE : Région Réunion

MAITRISE D’OEUVRE : FERRAND-SIGAL Architectes mandataire, Y SAULNIER Architecte associé, EGIS BATIMENTS Océan Indien  BET TCE & Economiste, CARTE LIBRE Cuisiniste, PEUTZ & Associés BET Acoustique, SODEXI BET Paysagiste, DARDEL INGENIERIE OPC

MISSION : BASE + OPC

CONCOURS : 2013

SURFACES : 11 135 m² SDO; 12 156 m² SHON

COUT TRAVAUX : 16,8 M€ HT

PROGRAMME : Construction neuve et restructuration des locaux conservés en trois tranches et en site occupé des nouveaux locaux du CFA comprenant une partie enseignement général, enseignement technique spécialisé et les locaux de formation en cuisine, boucherie/charcuterie/traiteur, patisserie/boulangerie, coiffure/esthétique. Ce projet fait l’objet d’une démarche Haute Qualité Environnementale. Energies renouvelables : Capteurs solaires thermiques sur la terrasse des bâtiments pour assurer à base de production d’eau chaude des sanitaires, panneaux solaires photovoltaïques sur la toiture du bâtiment.

PARTI ARCHITECTURAL : L’étroitesse des rues en limite, l’exiguïté du terrain, presque totalement occupé par des constructions d’époque différentes hétéroclites sans unités et sans organisation d’ensemble offre peu d’alternatives quand au processus de démolition/reconstruction pour la mise en place du nouveau programme. La nécessité de conserver un fonctionnement en  continu et autonome du CFA et en particulier de la restauration et de l’internat oriente l’organisation des scénarios possible pour le nouveau projet. Deux  choix sont possibles; soit continuer à remplir ce lieu en bricolant  au mieux avec des bâtiments obsolètes et non adaptés pour réorganiser des espaces professionnels pour des secteur tels que boucherie/charcuterie/traiteur/boulangerie/pâtisserie etc. soit privilégier la fonctionnalité, le respect des circuits de marche en avant, livraisons,  la qualité des lieux et l’hygiène des locaux… Le souci du respect des délais et de l’économie du projet, le cout élevé pour la réadaptation de certains bâtiments existants, l’enchainement des quatre tranches de travaux avec un sous-sol complet de stationnement ont donc guidés les grandes lignes du projet. L’accueil principal est mis en scène sur la rue des Artisans et est prolongé par une nouvelle colonne vertébrale de desserte du programme offrant une grande compacité pour la nouvelle construction réalisée en deux phases, garante d’une économie et d’un planning  maitrisé, d’un fonctionnement efficace et de la nécessaire de création des 200 places de stationnement demandée en sous-sol. Les deux ailes du bâtiment sur trois à quatre étages crée au cœur de cet ensemble un espace tempéré  et ombragé, lieu d central d’échanges et de rencontres tourné face à l’Océan Indien. Il fait la liaison avec les bâtiments conservés (ateliers, enseignement spécialisé)) dont deux bâtiments à l’architecture remarquable et il préserve un avenir  pour le restant du site avec des espaces encore disponible pour l’avenir. L’internat et la restauration autonome dans leur fonctionnement sont positionnés dans une zone calme du CFA. Les espaces extérieurs sont préservés et renforcés grâce notamment à la suppressions des stationnements sauvages qui envahissent le site. L’ensemble du site du CFA conserve sont esprit de lieux ouverts et conviviaux et préserve la totalité des espaces plantés de des végétaux.  .  .