L’équipement public au cœur de la cité

MAITRISE D’OUVRAGE : Ville de Chassieu

MAITRISE D’OEUVRE : FERRAND’SIGAL Architectes mandataire, MATTE, BET Structures et Fluides, EAI, Acousticien

MISSION : BASE + EXE + OPC

CONCOURS : Lauréat, 2002

LIVRAISON : 2004

SURFACES : 1 377m² SDO

COUT TRAVAUX : 1,97 M€ HT, 0,22 M€ HT VRD

PROGRAMME : Construction neuve de la nouvelle médiathèque pour la Ville de Chassieu. Le programme comprend un secteur Jeunesse, un secteur Adultes, un secteur Audiovisuel et une salle d’Animation-Exposition à usage polyvalent. Les services internes propres au fonctionnement de la médiathèque, le service des Activités Culturelles de la Ville et un logement de gardien sont associés au projet. Le relogement des locaux de l’Ecole de Musique occupant un bâtiment destiné à être démoli est inscrit en 1ère phase de ce projet. Création d’un parvis avec scène extérieure pour les spectacles estivaux.

PARTI ARCHITECTURAL : La médiathèque de Chassieu a été conçue comme un lieu symbolique fort de la cité, lieu d’échanges, de rencontres et de convivialité. Composée sur une volumétrie simple et de plein pied, la médiathèque fabrique en son cœur une véritable placette publique, cœur de cet équipement où peuvent se dérouler des activités et spectacles extérieurs mais également trait d’union avec l’école de musique et de danse voisine.

Depuis cet espace extérieur le visiteur est déjà dans la médiathèque. Il perçoit le hall et l’accueil disposé en fond de place dans l’axe des deux alignements d’arbres, et en retour il dispose d’une vue sur les espaces communication jeunesse d’un côté et adulte de l’autre. Cette disposition tout à rez-de-chaussée favorise la transparence, elle permet une pratique très fluide des espaces. Elle est le moyen de lier fortement les différentes entités du programme, de les rendre directement accessibles sans créer de rupture, de faciliter les échanges et l’orientation des visiteurs.

Les toitures à pente unique permettent une double lecture de l’équipement dans son contexte : le traitement minéral et  » grande hauteur  » des façades extérieures est adapté aux vues lointaines depuis la rue qu’exige un tel équipement public ; au contraire, à l’intérieur de la place piétonne, la toiture recouverte de tuiles est présente et visible, elle descend s’appuyer sur des façades menuisées à l’image presque domestique.

Les façades sont traitées selon cette double lecture ; minérales et peu ouvertes côté rue, elles sont essentiellement menuisées côté place avec alternant de remplissage verrier et de panneaux de bois bakélisé, tandis que des brise-soleils filants en lames de bois IPE rythment l’ensemble. La charpente bois en lamellé-collé apporte une image chaleureuse aux volumes intérieurs, mise en valeur par une forme de pente unique côté place.

A l’intérieur, le hall d’accueil est dans le parfait prolongement de la placette, sa géométrie simple et compacte lui permet de remplir toutes ses fonctions: accueil, orientation, contrôle… Les secteurs adulte et enfants sont aménagés dans une volumétrie généreuse dont la hauteur variable apporte différentes ambiances, renforcées par le choix des matériaux intérieurs. Une salle d’animation et un service culturel bénéficient d’un fonctionnement autonome, tandis que la nécessité d’un logement de fonction est conçue de manière à poursuivre les jeux de volumétrie et matérialité extérieures.