Restructuration réalisée en site occupé

MAITRISE D’OUVRAGE : INSA de Lyon

MAITRISE D’ OEUVRE :  FERRAND-SIGAL Architectes mandataire, CET Ingénierie, BET TCE & Economiste

MISSION : BASE + DIAG + EXE + SSI + OPC

CONCOURS : Lauréat sur références, 2011

LIVRAISON : 2013, tranche 1

SURFACES : 9 552m² SU, 12 490m² SHON

COUT TRAVAUX : 5,86 M€ HT

PROGRAMME : Restructuration complète des bâtiments existants «d’Alembert & Fermat» avec démolition partielle en vue de l’installation du 1er cycle de formation INSA.

Travaux réalisés en site occupé par tranches successives.

Ce projet fait l’objet d’une démarche Haute Qualité Environnementale : isolation renforcée, chantier à faibles nuisances, gestion des déchets, plusieurs tests d’étanchéité à l’air en phase chantier.

PARTI ARCHITECTURAL : La réhabilitation des bâtiments d’Alembert et Fermat s’inscrit dans une vaste opération menée par l’INSA de restructuration du campus. Ce projet se déroule ainsi en plusieurs phases, organisant ainsi le déplacement de diverses activités au fil de l’avancement des différents projets. Ainsi, la première tranche de ce projet consiste en réhabilitation de la toiture et des façades, dans un site occupé ; après le déplacement des équipes actuelles, une seconde phase permettra une réhabilitation intérieure.

Les façades d’origine, composées d’éléments préfabriqués et répétitifs (vitrages en partie haute, allège métallique en partie basse), et ne répondant plus aux normes thermiques actuelles, sont intégralement remplacées par un bardage filant en aluminium teinte cuivrée. Celui-ci est rythmé par un nouveau calpinage de châssis aluminium gris anthracite correspondant au futur aménagement intérieur, et aléatoirement accompagné de panneaux composites type TRESPA blanc.

L’ensemble s’appuie sur un mur à ossature bois, intégrant plusieurs épaisseurs d’isolant naturels en laine de bois, fabriqué en atelier et monté sur site, et dimensionné de façon à former garde-corps en terrasse. A l’intérieur, un habillage mêlant mélaminé clair et tôle aluminium sombre vient rythmer les salles de classes et ateliers de recherche.

L’ensemble des dispositifs architecturaux ont été pensés de manière à minimiser les délais et impacts des travaux sur les cours et recherches des ingénieurs du site. Ainsi, selon un rythme de quatre phases successives, des cloisons provisoires en plexiglas translucides (garantissant au mieux conforts lumineux, acoustique et thermique le temps du chantier) ont été montées en retrait des façades existantes; celles-ci ont pu ensuite être déposées avant de monter les murs à ossatures bois puis de mettre en œuvre les habillages extérieur et intérieur.

Le projet en toiture repose sur la dépose de la couverture légère et structure métalliques existantes, ainsi que les différents organes techniques hoirs d’usage, pour la mise en œuvre d’une étanchéité multicouche sur la toiture terrasse, accompagnée d’une végétalisation. Des mesures conservatoires sont prévues pour les évacuations d’eaux pluviales définitives, celles existantes étant conservées en phase 1.