87 chambres étudiantes réhabilitées dans un immeuble fin XiXème

MAITRISE D’OUVRAGE : CROUS de Lyon – Saint-Etienne

MAITRISE D’OEUVRE : BETREC IG, BET TCE & Economiste

MISSION : BASE + EXE Partielle + SSI

CONCOURS : Lauréat sur références 2015

LIVRAISON : 2016

SURFACE : 1 275m² SU

COUT TRAVAUX : 1,86 M€ HT

PROGRAMME : Réhabilitation du bâtiment C de la Résidence Cavalier. L’opération comprend la réhabilitation de 84 chambres, des circulations et des locaux communs, l’installation d’un bloc sanitaire préfabriqué avec douche et WC, la mise en place d’un nouveau mobilier fixe, le déplacement de la zone d’accueil, la mise en oeuvre d’occultations dans les chambres et la création d’un local vélo.

PARTI ARCHITECTURAL : Le bâtiment C de la résidence CAVALIER, ancien couvent, a été acquis en 1904 par M. et Mme Louis LUMIERE qui le transforment alors en hôpital pendant guerre de 1914-1918. Racheté par la suite par la ville de Lyon avec l’aide du recteur Monsieur J. CAVALIER, le Président Edouard HERRIOT le transforme en Maison d’Etudiants de 90 chambres. Il s’agissait alors de la première Maison d’Etudiants de France.

La réhabilitation de la résidence commence par la mise à nu complète des plateaux, libérés des constructions superflues. Chaque niveau est réagencé selon la trame structurelle et la composition des façades, le long d’une circulation centrale, selon une trame de 2,90m.

Le réaménagement des plateaux permet la création d’une chambre supplémentaire par niveau, pour un total de 87 chambres. Le projet s’adapte à la configuration de l’existant et prévoit 4 typologies de chambres différentes, de surfaces similaires. Afin de supprimer les blocs douches existants, le projet prévoit la création dans chaque chambre d’une cabine sanitaire tri-fonction, qui sont regroupées deux à deux autour de gaines verticales desservant les trois niveaux. Enfin, chaque typologie de chambre accueille un mobilier conçu sur-mesure, dont la couleur et la finition bois apporte à l’aménagement chaleur et fonctionnalité. Les cuisines communes sont déplacées en extrémité des niveaux, dans des locaux revus à la hausse pour faciliter la convivialité.

La gamme chromatique des chambres est volontairement sobre. Les finitions de sols et murs ainsi que le mobilier reçoivent des couleurs claires : elles facilitent un large éclairement naturel dans les chambres, et sont la garantie d’une intemporalité indépendante des modes et goûts de chaque étudiant. A l’inverse, les espaces communs (circulations et cuisines) sont rythmés par des associations délicates et maîtrisées de couleurs : portes sombres, murs blancs et bandes verticales de vert, jaune ou bleu selon les niveaux.

Le niveau rez-de-chaussée (locaux administratifs et logement de fonction) fait l’objet d’un rafraîchissements avec interventions ponctuelles sur le cloisonnement, les menuiseries, les finitions et les sanitaires. Le projet prévoit également la création d’un abri vélo et la réhabilitation de la cour intérieure.