Intégration paysagère d’un stade de 3ème catégorie et de ses tribunes

MAITRISE D’OUVRAGE : Commune de Craponne

MAITRISE D’OEUVRE : FERRAND-SIGAL Architectes mandataire, COPLAN, BET TCE & Economiste, SERIA, BET Terrains de sports

MISSION : BASE + EXE partielle

CONCOURS : Lauréat sur esquisse, 2006

LIVRAISON : 2012

SURFACES : 615m² SDO; 11 860m² aménagements extérieurs

COUT TRAVAUX : 2,55 M€ HT VRD compris

PROGRAMME : Construction d’un terrain de football, de catégorie 3 en synthétique, d’une tribune de 311 places et des locaux sportifs associés au programme. Stationnement de 100 places et aménagements paysagers.

Une démarche « Haute Qualité Environnementale » est associée à la réalisation du projet. Intégration paysagère : le projet s’insère en douceur dans un environnement très rural et sur un site très pentu.

PARTI ARCHITECTURAL : Situé dans un quartier résidentiel de Craponne, avec de vastes perspectives sur des terres agricoles et forestières, sur une parcelle en forte déclivité, l’élément déterminant du projet est d’évidence le calage altimétrique. Ainsi, l’implantation de la plateforme du terrain de foot a permis de répartir les emprises de talutages au nord et au sud, et ainsi limiter l’impact du projet dans son environnement. Plus qu’une architecture, le parti pris fut d’accompagner l’aménagement du terrain, de fondre la construction dans le traitement paysager de l’ensemble du site.

Ainsi, l’accès et les stationnements se situent au Nord de la parcelle, en point haut. Les accès à la tribune se font par un cheminement piéton en pente douce tandis qu’une voirie dessert les vestiaires. La superposition des locaux sportifs en partie basse et de la tribune pour le public s’accorde parfaitement avec la forte déclivité nord/sud.

Dans cette volonté de traitement paysager, la tribune se présente comme une architecture aérienne, légère et transparente. La structure principale en PRS Métallique supporte la couverture en plaques de verre sérigraphié. Le choix d’une structure métallique et le dessin des profilés limite l’impact de la construction et lui confère l’image d’un élément de paysage, plutôt que l’effet d’un bâtiment.

Au sud, le pied de talus est abondamment végétalisé et apparaît comme le prolongement naturel de la zone boisée existante. Des plantations hautes tiges moins denses seront réalisées sur les franges est et ouest pour donner une dimension verticale à l’aménagement. Au nord, la végétation permet également de limiter les nuisances d’un tel programme sur le voisinage.

Enfin, le parking contenu dans l’angle nord/ouest reçoit un traitement paysager très fort avec des plantations d’alignement qui forment une nappe ombrageuse pour les emplacements des véhicules. L’organisation des circulations et le dessin des voies sont fonctionnels et optimisés pour laisser un maximum de surfaces aux aménagements paysagers et limiter les surfaces imperméabilisées.

Le terrain de sports par sa constitution, son dimensionnement et ses équipements est conforme aux exigences du programme.