Adaptation à la topographie pour valoriser le spectacle de l’évènement sportif

MAITRISE D’OUVRAGE : Ville de la Roche-sur-Foron

MAITRISE D’OEUVRE : FERRAND-SIGAL Architecte mandataire, CET, BET TCE et Economiste

MISSION : BASE

CONCOURS : Lauréat, 2004

LIVRAISON : 2007

SURFACES : 4 116 m² SU

COUT TRAVAUX : 4 M€ HT

PROGRAMME : Grande salle 25x44m destinée à l’entrainement scolaire et aux compétitions nationales avec gradins fixes 200 places. Salle de judo pour quatre tatamis, salles spécialisées boxe et tennis de table, salle d’escalade. Hall d’accueil, foyer buvette, espace associations, 8 vestiaires, stationnement 100 places et aménagements extérieurs.

Ce projet fait l’objet d’une démarche Haute Qualité Environnementale. Panneaux solaires thermiques, construction à ossature bois, pierre naturelle locale en soubassement.

PARTI ARCHITECTURAL : Ambitieux programme regroupant une salle multisports de 200 places, un dojo pour compétitions de niveau national et trois salles spécialisées, ce projet de complexe sportif est implanté sur une parcelle triangulaire présentant une déclivité Est/Ouest et est bordée par deux établissements scolaires et une zone résidentielle.

Face à un tel programme, l’édifice est conçu comme un équipement d’envergure. Sur l’avenu des Voirons, le volume homogène est couvert par une toiture régulière filante de part et d’autre de la façade. Cette façade en alignement sur la voie, est composée d’une assise minérale en béton avec « parement pierre », surmontée d’une enveloppe en lames de bois intégrant une très large ouverture sur la façade en retour côté Nord. Ce traitement est à l’échelle de la perception depuis l’avenue, sobre et majestueux pour marquer la présence de l’équipement public sur une pénétrante urbaine.

A l’opposé côté accès et parking, le volume surbaissé des locaux d’accueil, présente une façade traitée en éléments menuisés qui forme un premier plan aux grands volumes des salles. La volumétrie et le traitement de la façade signalent l’entrée, et correspondent à l’échelle de proximité pour l’arrivée des usagers depuis le parking traité comme un parvis d’accès.

Pour une bonne adaptation à la topographie, l’ensemble du programme s’organise sur deux étages partiels avec une entrée à un niveau intermédiaire qui correspond au terrain naturel côté parking et accès public.

Face au volume grande hauteur de la salle de sports collectifs sont superposées les fonctionnalités, avec, au niveau bas les trois salles spécialisées, et au niveau haut le dojo. Entre les deux entités (salle multisports, et salles spécialisées), la partie centrale du bâtiment accueille au niveau bas, les annexes vestiaires sanitaires des sportifs et au-dessus l’accueil du public vers les salles Dojo et gradins du gymnase. Ainsi dès l’espace d’entrée du complexe sportif les circuits public/sportifs sont clairement dissociés.

Enfin, est traitée également la dimension spectacle d’un tel programme : permettre d’accueillir confortablement dans des conditions agréables le public attendu pour les manifestations sportives. Le projet s’attache à multiplier les points de vue et perspectives intérieures. Les espaces d’accueil et le hall sont à l’articulation des différentes salles et traités pour favoriser la mise en scène des activités sportives données à voir au simple visiteur, aux parents d’élèves, aux usagers.