Ondulation en toiture … un point fort du paysage de la vallée de l’Isère

MAITRISE D’OUVRAGE : SMTC – Territoires 38

MAITRISE D’OEUVRE : FERRAND-SIGAL Architectes mandataire, TECHNIP TPS BET TCE & Economiste

MISSION : BASE + EXE + SYNTH + MC

CONCOURS : Lauréat, 2001

LIVRAISON : 2006

SURFACE : 24 476 m² SHON, 25 948 m² VRD

COUT TRAVAUX : 24.07 M€ HT

PROGRAMMERemisage pour l’ensemble des tramways, ateliers d’entretien et station-service. Locaux d’exploitation, poste de garde, prise de service et ateliers pour les installations fixes. Réserve d’extension future pour le remisage.

Ce projet fait l’objet d’une démarche Haute Qualité Environnementale. L’énergie solaire; 36m² de capteurs solaires sur la structure du remisage pour la production d’eau chaude solaires des sanitaires des locaux d’exploitation. 20m² de capteurs solaires sur les bureaux de maintenance pour la production d’eau chaude solaires des sanitaires des bureaux de maintenance. Ces installations assureront toute l’année le préchauffage de l’eau sanitaire des deux bâtiments, les installations prévues en base assurant l’appoint à 50°. Eclairage naturel et maîtrisé des ateliers. Intégration environnementale. Matériaux recyclables.

 

PARTI ARCHITECTURALSitué sur une parcelle triangulaire d’environ 5ha, dans une zone peu bâtie encadrée par la rocade et l’Isère, le projet a été conçu comme l’un des marqueurs forts d’un quartier en transformation.

Le parti pris est un traitement homogène sur l’emprise triangulaire de la parcelle, une plateforme qui tisse des liens fonctionnels et construit l’unité de l’ensemble. Dans le prolongement de la Plaine des sports, le centre se déploie selon une organisation en bandes parallèles. Depuis la limite avec le parc, le projet offre la vision d’une alternance de franges ou strates linéaires intégrant les emprises bâties. Façon de fondre des éléments du programme dans une variation paysagère, une disposition ordonnancée à la manière d’un parc ou des étendues cultivées.

Pour traduire cette volonté architecturale, l’ensemble des locaux de maintenance, d’exploitation et de remisage sont regroupés et s’organisent avec une compacité optimale dans une volumétrie simple et homogène, dont l’image d’unité est réalisée par le biais de la toiture, élément essentiel du projet ; des bandes d’aluminium à joints debouts suivant une même ondulation mais décalée offrent des parties éclairantes pour les grands volumes intérieurs et donne l’illusion d’un paysage en mouvement.

Afin de contrebalancer cette compacité et cette unité, les limites de l’aménagement sur les 3 côtés de terrain reçoivent chacune des traitements adaptés : depuis l’espace sportif, la perspective est large et les vues très dégagées; la façade de long de l’Isère offre depuis la promenade des berges des vues filtrées sur l’activité du centre, tel un spectacle ludique pour les promeneurs, tandis que le personnel du centre profite d’une ambiance intérieure très ouverte sur le paysage et d’une lumière naturelle favorable ; depuis le surplomb de la rocade sud, l’automobiliste perçoit la vibration de la nappe de couverture, lecture rapide d’un paysage singulier, d’un événement sur le parcours, repérage sur un itinéraire juste à côté du franchissement de l’Isère.