Restructuration réalisée en site occupé et face à la Halle Tony Garnier

MAITRISE D’OUVRAGE : ENS de Lyon

MAITRISE D’ OEUVRE :  FERRAND-SIGAL Architectes mandataire, CET Ingénierie, BET TCE & Economiste

MISSION : BASE + EXE partielle + SYNTH + OPC

CONCOURS : Lauréat sur références, 2015

LIVRAISON : Chantier en cours

SURFACES : 692m² SU

COUT TRAVAUX : 1,95 M€ HT

PROGRAMME : Réalisation des travaux préalables du site de Monod de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Construction d’une serre transitoire aux abords du bâtiment LR5. Construction de chambres de culture en sous-sol du bâtiment LR5 après réaménagement de cette zone. Adaptation du système de traitement climatique en place à l’ensemble des chambres de cultures associées au LR5 (transitoires et pérennes). Construction d’une nouvelle soute de 200 m², démolir d’anciens ouvrages. Ces réalisations se situent dans le périmètre de la Halle Tony Garnier (ouvrage classé monument historique).

PARTI ARCHITECTURAL : L’opération de restructuration et extension menée par l’ENS s’inscrit dans un contexte architectural fortement marqué : architectures hétéroclites des divers bâtiments du site Monod, architecture patrimoniale et classée de la Halle Tony Garnier. Le parti architectural pour le bâtiment créé des Soutes reprend les lignes directrices du bâtiment LR6 contre lequel il s’appuie : implantation dans son prolongement exact ; façades pignon en voiles béton lasure ; façade Ouest en brise-soleil fixe aluminium.

A l’intérieur de ce volume ainsi parfaitement dessiné et maîtrisé, se déploie une architecture douce et légère : sous la couverture tout en courbes en aluminium KALZIP, les différents locaux de stockages s’alignent le long d’une zone d’accès conçue comme un espace tampon entre la voirie publique et les locaux à risques réservés au personnel habilité.

La restructuration du niveau R-1 du bâtiment LR5 est le plus sensible et complexe : dans un espace confiné, et en site occupé, le projet prévoit : la démolition de l’existant ; la création d’une dalle béton permettant la création d’un niveau supplémentaires ; l’aménagement de 9 chambres climatiques de culture de plantes (maïs, arabidopsis) réparties sur les deux niveaux, et d’espaces de travail.

Enfin, 5 autres chambres climatiques sont créées pour un usage provisoire en extérieur face au bâtiment LR5. Abritées sous un volume sobre et homogène, elles sont vouées à être démontées puis reconstruites dans le futur bâtiment LR8.