Laboratoires pour la recherche et la formation à l’école vétérinaire de Lyon

MAITRISE D’OUVRAGE : 1ère tranche : Région Rhône-Alpes, SERL ; 2ème tranche : E.N.V.L.

MAITRISE D’OEUVRE : FERRAND-SIGAL Architectes mandataire, TECHNIP TPS, BET TCE (1ère tranche), GEC RHONE ALPES, Economiste (1ère tranche), EAI, Acousticien (1ère tranche), CET, BET TCE et Economiste (2ème tranche)

MISSION : BASE + EXE + SSI + OPC

CONCOURS : 1ère phase : Lauréat, 2002 ; 2ème phase : Lauréat, 2007

LIVRAISON : 1ère tranche : 2005 ; 2ème tranche : 2009

SURFACES : 2 240m² SU, 2 521m² SHON

COUT TRAVAUX : 3.72 M€ HT

PROGRAMME : Construction de l’Institut Claude Bourgelat et d’un bâtiment d’isolement sur le campus de l’Ecole Vétérinaire de Lyon à Marcy l’Etoile. Equipement destiné à la recherche et à la formation continue en pathologie comparée comprenant une première tranche avec secteur animalerie et locaux techniques associés, blocs chirurgicaux, laboratoires d’analyse et d’essais, radiologie, échographie et angiographie. Parcs clos en extérieur.

 PARTI ARCHITECTURAL : Réalisés en des temporalités différentes, l’Institut et le Bâtiment d’isolement, implantés sur le même site, ont été conçus selon un parti architectural similaire dans un souci d’intégration de ces deux bâtiments dans un contexte architectural hétérogène. L’architecture se compose de volumes sobres, dont l’assise est traitée en façade Sud en béton sablé.

Les façades de ces volumes simples d’apparence, sont rythmées par la mise en œuvre de divers éléments architecturaux : larges baies vitrées au droit des bureaux, surmontées de casquettes protégeant du soleil du Sud, brise-soleil filants au R+1. L’enveloppe reçoit un habillage en panneaux à base de résine de couleur blanche. Une couverture à faible pente en zinc à joints debouts permet de dégager des volumes de hauteurs différentes.

L’institut est organisé selon 2 bandes fonctionnelles aux principes constructifs adaptés : La première, située le long de la rue, accueille les locaux communs, les locaux annexes et les locaux techniques. Une dalle béton sur rez-de-chaussée permet d’aménager les locaux de l’ACTA, une zone d’extension future, une centrale d’air et une terrasse technique. La seconde, plus large et séparée de la première par un couloir principal, est composée exclusivement de 6 rangées de 4 animaleries et de salles de chirurgie. Pour le fonctionnement des salles d’animaux et les salles de chirurgie, il est aménagé des combles techniques sur l’intégralité de l’emprise de ces locaux.

Le bâtiment d’isolement est organisé en trois bandes fonctionnelles perpendiculaires à la voie de circulation : la première accueille les locaux de stockages, de déchets et les vestiaires ; la seconde est composée du sas d’entrée et de la salle de préparations des soins et de l’aire de soin ; la troisième regroupe les quatre stalles ainsi qu’un couloir permettant la visite des animaux.