333 chambres desservies par des coursives teintées or et noir

MAITRISE D’OUVRAGE : CROUS de Grenoble – Territoires 38

MAITRISE D’OEUVRE : BETREC, BET Structure & Economiste, GECC-AICC, BET Fluides

MISSION : BASE + DIAG + EXE Partielle + SSI

CONCOURS : Lauréat sur références 2009

LIVRAISON : 2012

SURFACE : 6 440m² SU

COUT TRAVAUX : 8,98 M€ HT

PROGRAMME : Restructuration complète des bâtiments d’hébergement avec nouvelles dessertes d’escaliers et ascenseurs, soit 350 chambres. Démolition et reconstruction des espaces collectifs (locaux communs, cafétéria…), création d’une place publique, liaison avec la station de tramway. Opération HQE Chantier à faibles nuisances : Tri des déchets de chantier. Performances énergétiques : Isolation extérieure renforcée de l’ensemble du bâtiment. Energies renouvelables : Eau chaude solaire.

PARTI ARCHITECTURAL : La réhabilitation des résidences commence par la restructuration complète du plateau central, libéré des constructions superflues. Cette démolition permet une réorganisation du fonctionnement de la zone et une mise en valeur des façades réhabilitées et crées. Cette place ainsi créée, agrémentée d’un revêtement en béton désactivé et d’une plantation d’arbres à hautes tiges, permet de redessiner le paysage urbain et de connecter l’ensemble résidentiel à son environnement, favorisant les rencontres entre étudiants et la distribution de l’ensemble via le tramway depuis le campus.

Autour de cette « place minérale » se connectent les différents services annexes aux habitations. Ils se déploient sous les bâtiments existants tout en maintenant, via les vides existants, la fluidité des circulations et la présence des perspectives : création d’une cafeteria, extension du restaurant universitaire, regroupement de services aux étudiants, réhabilitation du logement de fonction avec la création d’une cour privative, création de garages à vélos. Les façades de ces équipements sont traitées en menuiseries bois alternant vitrages et remplissages bois, donnant ainsi une unité et un rythme à l’ensemble.

Les logements sont isolés par l’extérieur, habillés d’une nouvelle peau afin de répondre aux exigences thermiques actuelles. Toutes les façades reçoivent un bardage en panneau composite type TRESPA. Les escaliers intérieurs de distributions aux blocs d’habitations sont détruits et remplacés par des chambres. Depuis le perron, cinq distributions verticales extérieures habillées d’une résille métallique donnent accès aux logements. Cette dissociation des circulations permet de mieux diffuser les flux d’étudiants et de sécuriser les  accès aux blocs d’habitations qui seront fermés en partie basse.

Les logements sont desservis par des coursives métalliques teintées or et noir. Les 54 unités de vie du projet se composent  de 6 à 7 chambres, soit 333 chambres dont 17 PMR. L’accès aux unités de vie ou « appartements collectifs » se fait depuis la cuisine et au séjour puis aux chambres.